Communiquer avec les médias brésiliens : la check-list pour vous mettre en rythme

News Blog de l'Export

Communiquer avec les médias brésiliens : la check-list pour vous mettre en rythme

Communiquer avec les médias brésiliens : la check-list pour vous mettre en rythme


16 fois grand comme la France, le Brésil - et ses 200 millions d’habitants - est une nation hyper consommatrice d’internet et des réseaux sociaux. Le pays compte aussi une presse professionnelle très influente mais difficile d’accès. Pour initier et entretenir de bonnes relations avec ces médias on et off line, suivez le guide !


Voici quatre grandes questions à vous poser (plus une recommandation) pour avoir le bon rythme dans votre communication :

1/ Votre message fait-il le lien avec la réalité brésilienne ?
C’est la toute première question à vous poser. Aucun journaliste ou blogueur n’accordera d’attention à vos news si celles-ci ne sont pas en prise directe avec la réalité brésilienne. Renseignez-vous sur le marché local et mettez bien en exergue ce que vous apportez. Les experts sectoriels de Business France peuvent vous y aider.

2/ Votre action s’inscrit-elle dans le moyen et long terme ?
Une opération « one shot » - par exemple, l’annonce de votre participation à un salon local - peut donner des résultats, mais l’impact sera limité. Si vous voulez vous implanter au Brésil, il faudra chercher à construire votre image auprès des médias. Ne faites pas l’impasse sur la phase préparatoire, qui vous permettra de définir une stratégie cohérente dans la durée.

3/ Votre communication est-elle multimédia ?
Plus de la moitié (54%) des citoyens brésiliens ont accès à Internet, grâce à l’essor des Smartphones. Aujourd’hui, ils passent plus de temps sur les réseaux sociaux que devant la télévision (99 millions de brésiliens sont actifs sur facebook, 2ème utilisateurs mondiaux de Whatsapp, etc.) et la communication mobile est devenue reine (4 foyers sur 5 se connectent à Internet à travers le smartphone). En conséquence - et sans oublier la presse papier, très influente - assurez-vous que votre communication se décline sur tous les supports digitaux : sites internet, blogs et réseaux sociaux.

4/ Votre entreprise donne-t-elle des gages de crédibilité suffisants ?
Les journaux brésiliens réduisent de plus en plus la taille de leurs rédactions pour fonctionner en petites équipes. Peu souvent en extérieur, faute de temps, les journalistes travaillent beaucoup, en amont, avec les sources disponibles sur Internet. Il faut savoir qu’au Brésil, c’est un réflexe de consulter le site vitrine de la marque pour en savoir plus sur elle. Vérifiez que le vôtre véhicule une bonne image et propose suffisamment de contenu informatif. Si vos sujets sont techniques, proposez une version en brésilien, en plus de l’anglais (en sachant que le portugais européen, même s’il est compris, n’est pas celui du Brésil). Proposez aussi des communiqués vérifiés et revérifiés : précis, sans faute, avec des sources et des contacts exploitables par le journaliste (Evitez le renvoi vers des pages en français par exemple !).  
 


Notre conseil : faites appel à un service de presse biculturel.
 Au Brésil, la connaissance des codes est essentielle. En faisant appel à un service de presse biculturel, bon connaisseur des us et coutumes des deux côtés de l’Atlantique, vous éviterez les faux pas et pourrez établir une relation de confiance avec les médias. Si vous êtes une PME, vous trouverez ainsi plus rapidement votre place, à côté de grandes entreprises qui occupent largement le terrain médiatique.

C’est le service que proposent les équipes locales de Business France Brésil. Bien connues des médias et des institutionnels brésiliens, elles pourront vous aider à monter des opérations sur mesure : interviews, événement de networking avec la presse de votre secteur et avec les institutionnels, orchestration d’une campagne de réseaux sociaux clé en mains, voyage de presse …



Pour toute information complémentaire, contactez notre Conseillère de Communication Presse, Vera Dos Anjos, à São Paulo, par téléphone, au + 55(011) 30 87 31 22 ou par mail : vera.dosanjos@businessfrance.fr
Vous pouvez aussi consulter notre brochure, en cliquant ici.


  • Publié le 28/11/2016
  • Catégorie: Monde