L’Indonésie, la puissance montante de l’ASEAN méconnue des entreprises françaises

News Blog de l'Export

L’Indonésie, la puissance montante de l’ASEAN méconnue des entreprises françaises

L’Indonésie, la puissance montante de l’ASEAN méconnue des entreprises françaises

Aujourd’hui 16ème puissance économique mondiale, l’Indonésie pourrait rejoindre, dans quelques années, le club des huit plus grandes puissances mondiales. Pourtant, elle reste souvent absente des stratégies export des entreprises françaises. Une erreur, analyse Business France : l’Archipel devrait représenter un objectif de développement prioritaire.


Elle est la première économie de la zone ASEAN (45% de son PIB), peu endettée, riche en ressources naturelles, dynamisée par sa démographie … Sans conteste, la République d’Indonésie cumule les atouts pour attirer les investisseurs. Du reste, nombre de places européennes ne s’y sont pas trompées, à l’instar de l’Angleterre, de l’Allemagne ou des Pays-Bas. 

Et pourtant, l’Archipel reste boudé par les exportateurs français depuis la crise asiatique de 1998. A l’ombre de ses rivaux régionaux - la Malaisie et Singapour en tête - il continue à souffrir d’un déficit d’image. A tort, estime Jean-Philippe Arvert, Directeur Pays pour Business France, pour qui l’économie indonésienne mérite qu’on l’intègre dans une stratégie export :

« Selon Mc Kinsey, le pays, seul de la zone Asie du Sud-est à être membre du G20, pourrait se hisser à la 7ème place mondiale à l’horizon 2030, grâce au dynamisme de son économie et à sa démographie. Avec ses 255 millions d’habitants, dont la moitié a moins de 30 ans, l’Indonésie est la 4ème nation la plus peuplée au monde. La classe moyenne, aujourd’hui évaluée à 55 millions d’habitants, devrait atteindre 135 millions d’ici 2020. Cette croissance va dynamiser davantage encore la demande intérieure, premier moteur de son économie ».


Coopération franco-indonésienne sur les grands projets
Puissance émergente, le pays est pourtant encore en deçà de son potentiel. « Il doit notamment faire face à un lourd déficit d’infrastructures », souligne Jean-Philippe Arvert.

Pour rattraper ce retard, le gouvernement indonésien a lancé, en 2011, un « Masterplan » dont une large part sera précisément consacrée au développement de ces infrastructures : projets aéroportuaires et portuaires - pour améliorer le transport entre les îles et ouvrir le trafic sur la zone Asie-Pacifique - développement du transport urbain et ferroviaire, mais aussi grands projets dans le domaine de l’énergie (géothermie et autres énergies renouvelables).
 
Depuis 2011, la France est impliquée dans ce Masterplan. Les deux pays ont en effet signé un accord de partenariat stratégique visant à développer une assistance technique et les échanges commerciaux. Des groupes de travail bilatéraux ont été constitués à cet effet, afin de relancer une dynamique entre les deux pays.


Les Rencontres d’affaires France-Indonésie/Philippines
Partie prenante des ces échanges, Business France organise régulièrement des événements pour faciliter les prises de contact entre communautés d’affaires. C’est le cas des prochaines Rencontres France-Indonésie/Philippines, qui se tiendront à Jakarta et à Manille, du 22 au 27 mai 2016.

A cette occasion, une sélection de PME et d’ETI françaises vont bénéficier d’un accompagnement sur mesure et dans la durée (9 mois). « Les entreprises seront coachées par Business France et par un Conseiller du Commerce extérieur spécialisé dans leur secteur d’activité et basé en Indonésie », explique Jean-Philippe Arvert. « L’objectif est de les aider dans leur approche culturelle de ces marchés et de leur ouvrir nos carnets d’adresses afin d’accélérer l’identification d’un partenaire local. Les secteurs adressés sont bien sûr ceux du Masterplan, mais de belles opportunités existent aussi dans le domaine du e-commerce, de la ville durable, du tourisme, de la santé et de l’agriculture ».


Un marché pour entreprises aguerries et impliquées
Ces Rencontres s’adressent aux exportateurs aguerris, désireux de prendre place sur ces deux marchés clés d’Asie du Sud-Est, indique Jean-Philippe Arvert : « Tant l’Indonésie que les Philippines sont des destinations qui nécessitent un réel investissement. Il faut revenir plusieurs fois pour établir un climat de confiance. Et comme souvent sur les marchés asiatiques, il faut d’abord apprendre à connaitre ses interlocuteurs. Ici, la qualité des relations humaines est primordiale ».

Mais cela vaut la peine. En témoigne le succès rencontré par le Groupe Sill, suivi par Business France, dont les produits alimentaires pour bébé, agréés par les autorités locales, ont trouvé très rapidement un distributeur dans l’Archipel.


Retrouvez l'interview audio de Jean-Philippe Arvert, Directeur Indonésie Business France ici

  • Publié le 05/04/2016
  • Catégorie: Asie