Plus souple, le contrat V.I.E en Inde correspond mieux aux besoins des exportateurs

News Blog de l'Export

Plus souple, le contrat V.I.E en Inde correspond mieux aux besoins des exportateurs

Plus souple, le contrat V.I.E en Inde correspond mieux aux besoins des exportateurs

Portée à deux ans depuis janvier 2016, la durée maximale des contrats s’avère maintenant parfaitement adaptée aux exigences du marché indien. 


C’est désormais officiel : le quota annuel de V.I.E (Volontariat International en Entreprise) en Inde est porté à 250 (contre 50 auparavant) et la durée maximale de séjour, étendue à deux ans (au lieu d’un an). 


Annoncées à Paris en avril 2015 lors de la visite du Premier ministre indien Narendra Modi, ces nouvelles conditions ont été entérinées à l’issue de la visite d’Etat de François Hollande en janvier 2016. Elles sont aujourd’hui effectives.


Selon Thibaut Fabre, Directeur du Bureau Inde de Business France, c’est une opportunité à saisir pour les entreprises françaises : « Il est maintenant très facile de recourir à ce dispositif avantageux qui réunit toutes les atouts pour réussir en Inde : une formule RH souple, compétitive et qui permet de s’appuyer sur des profils hautement qualifiés. Et sur un marché indien où l’environnement des affaires demande un investissement de long terme, le V.I.E devient l’un des outils les plus adaptés pour inscrire son développement commercial dans la durée ».


Une économie indienne en plein essor

Cet assouplissement intervient dans une conjoncture propice : septième économie mondiale, en passe de devenir le pays le plus peuplé au monde (d’ici 2025), l’Inde affiche le taux de croissance le plus élevé des BRICS : + 7,5 % sont attendus en 2016, selon les données du FMI. 
« Plus que jamais, ce pays-continent devient une terre de conquête pour les entreprises hexagonales. Il est d’autant plus attractif qu’il est en train de se positionner comme plate-forme d’exportation dans la zone Asie et même au-delà », confirme Thibaut Fabre. 


Des talents, créatifs et autonomes

Les profils de V.I.E les plus recherchés sont ceux de jeunes diplômés spécialisés dans l’ingénierie, la finance, la gestion de projets, la mise en œuvre de politique qualité ou le développement commercial. « Les candidats doivent aussi savoir faire preuve d’autonomie, de créativité et d'une forte capacité d’adaptation. C’est déterminant pour réussir sur ce marché singulier de grand export », ajoute Thibaut Fabre.


Ce dispositif, de mieux en mieux connu des entreprises, leur permet également de pérenniser leur présence après un premiers succès commercial. Le jeune diplômé constitue à la fois un point d’appui local et une passerelle vers le siège social, souligne Business France


C’est ce qui a motivé le motoriste Leroy Somer. Pour Leroy Somer, les V.I.E sont une pépinière de jeunes talents qui participent à son développement international : « Les V.I.E permettent une meilleure communication avec nos usines en France. Ils assurent le relais avec les équipes locales et nous aident à concrétiser des projets que nous ne pourrions parfois pas lancer sans eux ».


Et si l’entreprise ne dispose pas encore de ses propres bureaux, le V.I.E peut bénéficier d’une domiciliation via des plates-formes ad hoc, telle la Chambre de Commerce franco-indienne. Ces hébergements simplifient la vie de l’entreprise et constituent un atout pour les PME françaises dans leurs démarches à l’export.


Six secteurs clés à cibler sur le marché indien

- le développement durable : énergies renouvelables, ville intelligente, traitement des déchets, … 

- la santé : hôpitaux, modernisation des équipements, accès aux soins …

- l’automobile : pour rappel, l’Inde est le 6ème producteur mondial de voitures 

- l’agroalimentaire : équipements, conditionnement, stockage, … 

- les biens de consommation : textile, maroquinerie, luxe

- Internet et le numérique : e-commerce, Internet of Things, solutions et services sur internet et téléphonie mobile, FinTech, RetailTech, l’e-Santé : un secteur en forte effervescence, …       

  • Publié le 10/05/2016
  • Catégorie: Volontariat International en Entreprise (V.I.E)