Le Ministère de l’Énergie tunisien va faire évoluer les modalités de contrat d’achat d’électricité éolienne et solaire.

News Blog de l'Export

Le Ministère de l’Énergie tunisien va faire évoluer les modalités de contrat d’achat d’électricité éolienne et solaire.

Le Ministère de l’Énergie tunisien va faire évoluer les modalités de contrat d’achat d’électricité éolienne et solaire.

Le Ministère de l’Énergie tunisien va faire évoluer les modalités de contrat d’achat d’électricité (PPA) éolienne et solaire. Certaines clauses vont être modifiées pour s’adapter aux offres de production d’EnR : un appel à projet a été lancé en 2017. Initialement prévue au 15 mars, l’annonce des résultats se fera en août 2018.


Une évolution qui tient compte des spécificités du secteur


En mai 2017, le Ministère de l’Énergie tunisien a lancé un premier appel à projets pour la production d’énergies renouvelables issues de projets éoliens et solaires, à hauteur de 140 MW.  Plusieurs bailleurs de fonds dont la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement), la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit) et l’IFC (Groupe Banque Mondiale) ont pointé du doigt des clauses du contrat régissant l’achat d’électricité entre les producteurs et pouvoirs publics, rendant les projets non rentables. Compte-tenu de ces remarques et recommandations, le Ministère de l’Energie se donne donc le temps de revoir certains éléments du PPA (Power Purchase Agreement). L’annonce des résultats, qui devait se faire en mars, a été reportée au mois d’août.


Deux modèles d’attribution de projet en Tunisie


En Tunisie, deux modes d’obtention de marché public permettent le développement des centrales photovoltaïques et éoliennes : le régime des autorisations pour les plus petites puissances (moins de 100MW) et le régime des concessions pour les puissances plus importantes. Dans les deux cas, l’électricité produite doit être revendue exclusivement à la STEG (Société Tunisienne d’Electricité et du Gaz) qui détient le monopole du transport de l’électricité.


Une politique gouvernementale favorable aux EnR


En Tunisie, le développement des énergies renouvelables est soutenu par le Gouvernement grâce à des mesures incitatives, telles que des primes ou des déductions d’impôts selon le type de projet porté. En mars, M. Khaled Kaddour, Ministre de l'Energie, des Mines et des Energies Renouvelables annonçait que 30% du budget du secteur des énergies concernerait les EnR . Cela représente environ 1,4 milliard d’euros (4,3 milliards de dinars). Le pays vise un parc EnR de 3,8 GW à l’horizon 2030.


Décryptage des procédures d’attribution de marché avec Business France


Business France publie son dossier thématique « Clés d’accès au marché des EnR en Tunisie » qui détaille le dispositif d’encadrement du développement des énergies renouvelables dans le pays. Ce dossier donne une vision très précise des acteurs du marché, des programmes et des procédures de développement de projet, mesures incitatives et soutiens financiers ; ainsi que des obligations documentaires à fournir. 


Ce dossier vous intéresse ? Vous pouvez l'acheter dès maintenant en cliquant sur ce lien.


Vous avez une question, un projet ? Contactez-nous. Le bureau Business France de Tunis est là pour vous accompagner lors du démarrage de votre projet d'exportation et vous assiste tout au long du développement de votre activité export. 


Publié par Marie Lalanne, Chef de Projets Energies Renouvelables Business France

  • Publié le 06/07/2018
  • Catégorie: Afrique