Les Menaces et opportunités de la cybersécurité dans le milieu maritime

News Blog de l'Export

Les Menaces et opportunités de la cybersécurité dans le milieu maritime

Les Menaces et opportunités de la cybersécurité dans le milieu maritime

La récente cyber-attaque dont a été victime le transporteur danois A.P. Moller-Maersk a mis en avant une nouvelle préoccupation pour les opérateurs maritimes, civils et militaires. Le domaine du maritime est aujourd’hui très numérisé : aide à la navigation, cartes électroniques, automates industriels … Autant d’éléments faisant de ce secteur une cible particulièrement vulnérable. C’est ainsi toute la filière navale et maritime qui doit veiller à s’équiper contre ces risques et ce besoin pourrait générer autant d’opportunités pour les sociétés offrant produits et solutions de lutte contre la cybercriminalité.


Une prise de conscience croissante


La vague de cyber-attaques de 2017 n’a pas épargné le monde du « shipping ». Le géant danois a en effet dû faire face à une attaque qui avait perturbé ses terminaux et ses opérations et fait perdre des millions de dollars à la compagnie.

Dès 2016 le gouvernement semblait avoir pris conscience de l’importance de protéger le secteur. En effet des arrêtés sectoriels régissent depuis 2016 la mise en place de dispositions réglementaires relatives à la sécurité des systèmes d'information des opérateurs d'importance vitale (OIV) et notamment ceux des transports maritime et fluvial.


Des cibles variées


La vulnérabilité du secteur maritime se révèle peu à peu : derrière l’aspect mécanique des bateaux et des terminaux se cachent des nouvelles technologies de pointe qui ont contribué ces dernières années à améliorer la performance du secteur, son automatisation et sa fiabilité.

Cette tendance a un nom : la marétique  et elle englobe l’ensemble de la chaîne de valeur du transport maritime : navires, ports systèmes de navigation, systèmes de communication, contrôle du trafic maritime… multipliant ainsi les cibles et les besoins de protection.

Ce terme « fait référence à l'ensemble des technologies liées au domaine maritime et fluvial. Il a pour but de rassembler sous un seul et unique terme l'ensemble des systèmes informatiques et électroniques utilisés dans l'automatisation d'opérations relatives aux activités associées à la mer ».


De nouvelles opportunités économiques


Les besoins sont donc multiples : protection des navires et de leur technologie embarquée, mais aussi des infrastructures portuaires et des outils de contrôle du trafic de navires et de marchandises. Et la protection contre les cyber-attaques n’est pas la seule activité qui a le vent en poupe, les acteurs du secteur ont besoin d’anticiper les scénarios et de les détecter le plus rapidement possible. De plus en plus d’événements, conférences et congrès, sont d’ailleurs consacrés à ces thématiques et la question est prise très aux sérieux par les entreprises et les institutions du milieu.

La cyber-sécurité dans le monde maritime est donc bien un enjeu stratégique pour les entreprises du secteur mais elle constitue aussi une opportunité de développement économique pour la filière cyber-sécurité. Ce n’est pas un hasard si ces thématiques sont de plus en plus abordés dans les grands salons professionnels navals et maritime tel que SMM qui consacrera cette année une partie de sa traditionnelle conférence MS&D (international conference on maritime security and defence) aux cyber-menaces.


Rédigé par Fanny Ligier, Conseillière Export Filière Mer, Business France
  • Publié le 03/09/2018
  • Catégorie: Monde